Notre fonctionnement

Ce que nous faisons

Lors d’événements clés nous intervenons pour engendrer les changements nécessaires au niveau de l’Union européenne afin de construire une Europe davantage centrée sur l’humain. Nous ciblons celles et ceux qui peuvent induire ces changements : au sein des institutions européennes, des États membres, des grandes entreprises...

Nous utilisons des outils en ligne afin de faciliter la participation à la démocratie européenne, et donner une possibilité d’expression à tous dans un processus politique ; où, généralement, l'argent, les lobbyistes des grandes entreprises et les dirigeants des pays les plus puissants exercent un pouvoir disproportionné.

Notre modèle d'organisation en ligne nous permet de concentrer rapidement l'effort de milliers d'entre nous dans une puissante force collective. Le but étant ensuite de transformer cette force collective en capacité d’action en ligne et de terrain.

Notre modèle de campagne est construit autour de partenariats, notre objectif étant de réunir le savoir-faire et l'expérience politique des organisations expertes existantes. Dans le cadre de ces partenariats, WeMove.EU fournira la capacité de mobilisation transfrontalière qui fait à ce jour défaut en Europe. En travaillant avec des partenariats fiables et significatifs nous allons renforcer la société civile et mener des campagnes abouties et efficaces.

Nous travaillons avec précision et pertinence car nous sommes animés par une volonté ferme de changement. Notre ambition est d’organiser ces campagnes le plus efficacement possible pour notre vision de l’Europe; et de manière éthique et responsable, y compris en protégeant les droits privés/numériques de nos membres.

Ce que nous ne sommes pas

WeMove.EU ne travaille jamais avec des groupes au programme anti-démocratique.

WeMove.EU n’est pas un parti politique. Il n’est affilié à aucun groupe ou parti. Lorsque nous nous attaquons à des problèmes ou à une mauvaise gestion, nous ne connaissons pas d’amis ; lorsque nous applaudissons des progrès, nous ne connaissons pas d’ennemis