Difficultés et espoir

November 14, 2022

Difficultés et espoir

By Laura Sullivan

En septembre, j'ai demandé au million de membres de WeMove Europe de répondre à une enquête [1]. Vous avez été des dizaines de milliers à répondre. Cela m’a émue, et je vous en suis très reconnaissante car vos réponses m’ont permis de mieux comprendre ce qui se passe en Europe.

Voici ce que j'ai appris :

Beaucoup d’entre nous rencontrent des difficultés. Environ un tiers des membres de notre mouvement en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie et au Royaume-Uni ne savent pas comment ils et elles vont payer leurs factures cet hiver. En Espagne et en Pologne, la moitié des personnes interrogées étaient dans ce cas.

« En tant que mère célibataire, j’ai travaillé dur pour avoir une retraite correcte. Avec l'inflation et les coûts de l'énergie, je risque de me retrouver ruinée ». Ursula, Allemagne

« En tant que retraitée aux revenus modestes, je suis terrifiée car je ne sais pas si j’aurai assez d’argent pour survivre ». Małgorzata, Pologne

« Le coût de la vie est extrêmement élevé ici, et pour les jeunes, c'est deux fois plus compliqué ». Arisleida, Espagne

« Nous ne pourrons tout simplement pas payer nos factures ». Régine

Si beaucoup d’entre nous rencontrent des difficultés, vos messages sont toutefois remplis d’espoir. L’espoir réside dans le fait de ne pas se sentir seul·e et d’appartenir à un immense mouvement de personnes qui partagent le même ressenti et souhaitent que la situation s’améliore rapidement.

« Menons cette transition énergétique ensemble, sans faire souffrir les gens ». Patricia, Pays-Bas

Les mots de Patricia reflètent parfaitement les retours que nous avons eus : personne ne devrait avoir froid cet hiver. Nous devons tous·tes avoir les moyens d'accéder au confort de base : avoir le droit de se chauffer, de se nourrir, de se loger. Comme l’a dit Luis du Royaume-Uni :

« L'accès à l'énergie à un prix abordable devrait être un droit fondamental ».

Pour vous, le long terme est également important et vous estimez que nous devons profiter de cette période pour changer le système. Cela implique d’aider les gens à consommer moins d’énergie et à investir dans les énergies renouvelables afin que les combustibles fossiles ne soient plus extraits des sols. À bien des égards, c’est déjà le cas et l’industrie fossile se bat avec acharnement pour que perdure l’ancien système. Nous devons les pousser vers la sortie. Comme l’a dit Françoise, des Pays-Bas :

« Luttez contre le changement climatique. Laissez les fossiles à leur place dans les sols. Faites en sorte que chaque vie compte. Faites preuve de solidarité. Ne travaillez pas pour les grandes entreprises, travaillez pour les gens ».

Enfin, vous avez de nombreuses et excellentes idées sur la façon dont les choses pourraient changer en Europe en cette période :

  • Obliger les propriétaires à isoler leurs biens. S’ils refusent, appliquer des réductions de loyer.

  • Supprimer la TVA sur les denrées alimentaires et les biens de première nécessité.

  • Faire participer tous ceux qui ont profité de la crise à l’augmentation du coût de la vie par le biais d’une taxe sur les bénéfices exceptionnels [2]

  • Découpler le prix de l’électricité de celui du gaz [3]

  • Créer un fonds spécial pour la production et l’utilisation d’énergies renouvelables locales

  • Empêcher les actionnaires des entreprises du secteur de l’énergie de percevoir des bénéfices

  • Soutenir la rénovation et l’isolation des logements

  • Une transition énergétique rapide et décentralisée, sans centrales nucléaires ni au gaz

La bonne nouvelle, c'est que beaucoup de ces idées pourraient à présent se concrétiser, si nous nous battons ensemble pour les défendre. Cette crise permet de nous questionner sur qui détient réellement le pouvoir en Europe. Nous disposons d’une opportunité unique de défier le pouvoir incontrôlé des entreprises et d’exiger des améliorations pour les citoyen·ne·s et la planète.

N’oubliez pas que nous avons l’habitude de ce genre d’occasions, et que plus nous serons nombreux à soutenir cette action, plus nous aurons de force [4].

Il y a quelque temps, je vous ai promis d’être votre miroir et de refléter la beauté et la force de notre mouvement WeMove, composé de plus d’un million de personnes.

« Je serai ton miroir, je refléterai qui tu es, au cas où tu ne le saurais pas » [5]

Nous sommes fort·e·s , et ces moments sont faits pour nous.

Références :

[1] L'enquête a été menée auprès de l’ensemble du mouvement, soit 1,1 million de personnes, et nous avons reçu 24 668 réponses en sept langues. Les questions traitaient de deux sujets : la situation actuelle des personnes par rapport au coût de la vie et leurs attentes vis-à-vis de l’Europe pour y remédier.

[2] La taxe sur les bénéfices exceptionnels concerne les immenses bénéfices actuellement réalisés par les entreprises du secteur de l’énergie.

[3] Les prix de l’électricité sont très élevés en partie car ils sont liés à ceux du gaz, eux-mêmes très hauts. Ce système est ridicule et peut changer dès maintenant.

[4] Que signifie « force » ? Souvent, cela commence par une pétition. Elles nous aident à évaluer le nombre de personnes se sentant concernées par le sujet et nous permettent d’obtenir des rendez-vous avec des responsables politiques. Parfois, elles suffisent à gagner une campagne. Mais en général, nous menons ensemble de nombreuses autres actions pour gagner : des milliers d’entre nous contactent les responsables politiques sur les réseaux sociaux ou au téléphone, puis les rencontrent afin de les convaincre. De nombreuses personnes font également des dons pour participer à l’achat de publicités percutantes dans les médias, ou partagent simplement des informations sur nos actions afin de convaincre toujours plus de personnes de nous rejoindre.

[5] Extrait de la chanson « I'll be your mirror » du Velvet Underground avec Nico

Vous pourriez aimer

Tous les articles